Tallard Venterol

FAUNE


faune haute provence
Chamois, chevreuil, lièvre et mouflon

Le Chamois

En été, on le trouve dans les lieux frais Ubac (versant nord). En hiver versant sud Adret (barres rocheuses ). Il craint la chaleur mais pas le froid ni la neige et l'altitude, grâce à son pelage épais et à son coeur lumineux. Il se nourrit essentiellement de plantes herbacées, graminées et légumineuses surtout. Le rut se situe en novembre et décembre. La gestation est de 23 semaines donnant naissance en mai juin a un seul chevreau. Son âge extrême se situe entre 18 et 22 ans. Strictement duirne, il se nourrit surtout à l'aube et le soir. Les Chamois communiquent par des signaux sonores, olfactifs et surtout visuels. Le mâle et la femelles ont de petites cornes. Certains animaux fréquentent la partie supérieure de notre commune.

Le Chevreuil

C'est un petit cervidé (20 à 30 kg). Seul le mâle ou brocard a des cornes, ce sont des bois qui tombent chaque année vers le mois de novembre. C'est un animal crépusculaire et nocturne fidèle au même cantonnement, le rut se situe du 15 juillet au 15 août (le chevreuil aboie). La chevrette mettra au monde deux faons au bout de 10 mois. On le reconnaît à son pelage brun-roux en été et gris foncé en hiver. Il porte une tache blanche à l'arrière appelée « miroir » ou  « rose ». Il fait figure de gourmet, se nourrit de végétaux ligneux mais aussi de framboises, de glands et de champignons. Cet animal présent dans nos montagnes depuis quelques années semble se développer avec aisance.

Le Lièvre

Vous le connaissez tous! avec ses grandes oreilles. C'est un animal nocturne, le mâle s'appelle le bouquin et la femelle la hase, mais à Venterol mâle ou femelle on l'appellerait plutôt  la « lèbre » . Il passe, solitaire la journée en son gîte. La hase peut de janvier à septembre donner 4 portées de 2 à 5 jeunes et peut être fécondée avant la mise bas. Cette lèbre a fait la joie des générations d'agriculteurs, car on ne peut évoquer le lièvre sans parler de sa chasse traditionnelle au chien courrant qui se pratique depuis des siècles dans nos vallées bas alpines. Durant la guerre 14-18, des parents envoyaient à leur fils dans les tranchées à Verdun le parcours de la lèbre insaisissable et tous les postes où elle était passée lors de la dernière partie de chasse : « le pibou, le faou, la jalabre, ect. » Ah s'il avait été là ! Et puis ces histoires à la veillée, ça vallait bien le feuilleton de la télé.

Le Mouflon

Il habitait notre continent, il ya plusieurs centaines de milliers d'années. Il disparut, demeurant toutefois en Sardaigne et en Corse. Le mouflon aime les sols rocailleux bien drainé; il utilise les zones boisées pour se protéger de la chaleur et des intempéries. Les mâles portent des cornes pouvant atteindre 80 à 90 cm. Les femelles n'en ont pas toujours, lorsque c'est le cas elles ne dépassent pas 18 cm. Le rut a lieu à l'automne. Les combats sont violents. Cinq mois plus tard les femelles donnent naissance à un agneau. Ils communiquent entre eux par des signaux sonores et visuels. Animal symbolique s'il en est, il vient de la nuit des temps. Au siècle dernier, bonaparte en faisait une antilope, alors qu'il est bel et bien un ongulé du genre OVIS remontant au néolithique. Peut-être le verrez vous un jour au sommet du Montsérieux, en attendant il est sur le pic de Gleise dans le champsaur.

 
animaux sauvages haute provence
Sanglier, tétra lyre, renard et faisan.

Le Sanglier

Animal courageux, il fréquente nos massif; sa présence sera signalée par ses empreintes, ses « laissées », par les sillons qu'il reuse la nuit pour chercher sa nourriture : « les boutis », il aime se vautrer dans la boue ou la terre humide  : « les souilles » . Il se repose dans une petite excavation « la bauge ». Contrairement à ce que l'on croit, il s'éloigne peu de son territoire ( rarement plus de 15 kms) à moins qu'il ne soit trop dérangé. Le groin et l'organe essentiel pour la recherche de sa nourriture (il est omnivore). Le rut a lieu normalement en novembre, décembre . Quinze jours plus tard, la femelle (laie) met bas 5 ou 6 marcassins dans un lit douillet appelé « chaudron ». Cet animal est atteint par le risque de pollution génétique en raison de lâchers de sangliers croisés avec des porcs. Une mielleurs gestion des populations sauvages devrait y remédier.

Le Tétra Lyre

Sédentaire, il se manifeste presque toute l'année (sauf en juillet) par son chant : un roucoulement qui peut porter a 2 kms. Ecoutez le mais ne le dérangez pas... Il vit entre 1400 m et 2300 m d'altitude dans une mosaïque de forêts et de prairies. Son nid construit à même le sol (juin, juillet) abrite 5 à 10 oeufs qui écloront au bout de 24 à 26 jours d'où naîtont 4 à 5 poussins nidifuges. Les petits tétras quitteront le nid quelques heures seulement après leur éclosions. En hiver lorsque la neige poudreuse dépasse 30 cm d'épaisseur, le tétras passe la nuit et la plupart de la journée à l'intérieur d'un  tunnel creusé dans celle-ci afin de se protéger du froid (par -35° à l'extérieur il fait –5° à l'intérieur du tunnel).

Sources : Eco guide de Venterol (Jean-Paul Bouffier fondateur du foyer de ski de fond de Venterol, garde forestier du secteur domanial et de Gigors)

 

venterol alpes haute provence
venterol haute provence